Oulé wa makandré

 ou la longueur de la peau de la banane….

Pour cette recette, il vaut mieux prendre les bananes plantain, dzou ou minalouke, en dernier choix vous pouvez prendre les bananes barabofka. Ces variétés de banane restent fermes à la cuisson.

Pour 7 personnes :
3,9 kg bananes mûres (7 pièces de bananes plantain par exemple)
800g riz
7 nadzis (1,5 à 2l de lait)
20 pièces de karafou
20 pièces de hiliki
1 bâton de mdarassiné, sel et poivre

Faire tremper le tsoholé la veille au soir.
Réduire en poudre le karafou, le hiliki et le mdarassiné à sec, vous pouvez utiliser le mdarassiné et le hiliki en poudre.
Egoutter le tsoholé.
Râper les coco et faire le lait (Voir la technique).
Réserver le dzia la nadzi.
Éplucher les bananes mûres soigneusement sans trouer leur peau et garder les bouts de chaque côté bien fermés. Mettre les peaux de bananes de côté.
Couper les bananes en quatre dans le sens de la longueur puis en dés.
Mélanger le riz, les bananes et les épices, saler et poivrer. Incorporer 60 cl environ de lait de coco et bien mélanger le tout, la préparation doit être crémeuse mais non liquide.
Farcir chaque peau de banane avec cette préparation, refermer délicatement et les poser dans le fond de la casserole. Verser le reste du lait de coco sur les bananes et faire cuire à feu très doux jusqu’à réduction totale du lait de coco (environ 45 minutes).
Servir chaud avec une salade verte, des crudités ou des achards (mangue, papaye, etc.).